Après chaque journée, le Professional Referee Department (PRD) analyse certaines phases du week-end

SPORTING DU PAYS DE CHARLEROI - RSC ANDERLECHT (45'+1): intervention du VAR pour une faute de main

Nacer Chadli (Anderlecht) marque un but, qui est approuvé par l'arbitre.

Le but est inscrit avec la partie supérieure de l'épaule (qui fait partie du bras).

Les images ne montrent pas d'erreur claire et évidente de la part de l'arbitre (plusieurs images sont nécessaires pour analyser le contact) et le PRD (Professional Refereeing Department) ne s'attend à aucune intervention du VAR dans cette situation.

La faute de main d'un attaquant est factuelle et c'est pourquoi la procédure a été correctement appliquée de ne pas utiliser la « on field review » (voir les informations et les explications sur les décisions factuelles du VAR ci-après).

CLUB BRUGES - LA GANTOISE (31'): situation liée à un penalty

Attaque de La Gantoise.

L'attaquant pénètre dans la surface de réparation et est suivi par un défenseur.

Ils veulent jouer le ballon et aller au duel. Le défenseur effectue un tackle/une glissade et touche le pied de l'attaquant, lequel trébuche.

Le PRD s'attend à une intervention du VAR pour un penalty.

R. ANTWERP FC - R. STANDARD DE LIÈGE (89'): situation liée à un penalty

Dans la surface de réparation, il y a un duel entre Faris Haroun et Felipe Avenatti.

Après un contact, Felipe Avenatti poursuit son action et tombe au sol d'une manière frappante.

L'arbitre laisse le jeu se poursuivre.

Le VAR n'intervient pas parce que les images ne montrent pas une erreur claire et évidente de la part de l'arbitre.

Décisions factuelles du VAR (pas d'interprétation)
Dans les situations suivantes, le VAR informe l'arbitre sans une « on field review ».

Situations de hors-jeu sans aucune interprétation.Lorsque le ballon franchit la ligne de but, lors de la décision d'accorder un but.Erreur à l'intérieur ou à l'extérieur de la surface de réparation.Faute de main d'un attaquant lors de la construction d'une attaque, d'une attaque prometteuse ou d'un but marqué (nouvelle règle dans les Lois du Jeu depuis le 1er juin 2019). Le ballon quitte le terrain de jeu et les officiels du match ne s'en rendent pas compte (le jeu continue). Après cela, il y a une phase décisive du match (penalty, carton rouge...) et le VAR va demander la reprise du jeu par une rentrée
en touche, le dégagement d'un gardien de but ou un corner.

La décision antérieure de l'arbitre sera annulée.
 
Dans ces situations, l'arbitre utilisera les informations fournies par le VAR, sans regarder les images.
 
Cependant, l'arbitre peut encore toujours décider lui-même de visionner les images.