Notre Professional Refereeing Department explique quelques phases du week-end de football écoulé. Regardez deux clips et lisez les précisions.

K. Sint-Truidense VV ? KAS Eupen (64') : deuxième carton jaune après la célébration d'un but

Samuel Asamoah de STVV écope d'un carton jaune à la 52e minute. À la 64e minute, ce même joueur marque un but. Il a célébré celui-ci en couvrant sa tête avec son maillot. À cette occasion, il a dévoilé un message sur son t-shirt.

L'arbitre lui a adressé un deuxième carton jaune et donc un rouge par la suite pour avoir couvert sa tête avec son maillot. Ce comme les Lois du Jeu le prescrivent. Voir Loi 12 ? Fautes et incorrections.

Le simple fait de soulever le maillot pour faire passer un message, sans toutefois l'enlever ou se couvrir la tête, ne sera pas sanctionné par un carton jaune. Il s'agit d'une action qui doit être signalée dans le rapport de l'arbitre.

L'arbitre a donc pris la bonne décision d'adresser un deuxième carton jaune à Samuel Asamoah.

R. Charleroi Sporting Club ? SV Zulte Waregem (84') : intervention du VAR

Après que Dorian Dessoleil marque un but pour Charleroi et l'arbitre valide le but, le VAR demande à l'arbitre de regarder les images ('on field review'), en raison d'une poussée de Dessoleil dans la surface de réparation.

L'arbitre a visionné les images et a pris la décision d'annuler le but.

Le Professional Refereeing Department (PRD) considère l'action de Dessoleil comme étant 'un contact de football normal' et ne s'attend pas à une intervention du VAR pour ce léger contact.

Le PRD n'attend pas de l'arbitre qu'il change sa décision antérieure.

L'intervention du VAR n'était pas correcte et l'arbitre a pris la mauvaise décision au final.