Les parties se sont réunies aujourd'hui pour une première réunion d'organisation. Cela s'est déroulé dans une atmosphère constructive.

Les parties se sont engagées d'examiner à court terme, dans le respect de la deadline du 31 mai, les possibilités d'organisation du match dans le contexte juridique liée à la crise sanitaire actuelle.

Afin de garantir une concertation constructive, toutes les parties s'abstiendront de tout commentaire supplémentaire.