De nouvelles bases pour le football professionnel belge

© JIMMY BOLCINA

Ce vendredi après-midi, l'Assemblée Générale de la Pro League a approuvé Football First, le plan global pour le football belge. Cela signifie que notre football professionnel opte pour une vision d’avenir forte, avec des nouvelles conditions de licence en matière de gestion financière durable, avec des administrateurs indépendants, une attention pour les investissements dans la formation des jeunes, le football féminin et le handifoot.

De cette façon, nous renouvelons les fondements du football professionnel et nous nous préparons à relever les défis de demain Lorin Parys

Lorin Parys : « Les 26 clubs de la Pro League ont donné aujourd'hui leur feu vert pour une vision d’avenir forte avec une nouvelle compétition, un modèle de gestion moderne et l'obligation pour chacun de nos clubs d’assumer sa responsabilité sociale dans le domaine des jeunes, du football féminin et du handifoot. Nous mettons en place une Deuxième Division à part entière avec plus de chances de promotion. Nous introduisons également des critères stricts afin de mener une politique durable sur le plan financier et nous professionnalisons notre secteur en créant un institut de formation. De cette façon, nous renouvelons les fondements du football professionnel et nous nous préparons à relever les défis de demain ».

© Xavier Piron

Ce vendredi après-midi, l'Assemblée Générale de la Pro League a approuvé Football First, le plan global pour le football belge. Cela signifie que notre football professionnel opte pour une vision d’avenir forte, avec des nouvelles conditions de licence en matière de gestion financière durable, avec des administrateurs indépendants, une attention pour les investissements dans la formation des jeunes, le football féminin et le handifoot. Le plan prévoit également un format de compétition qui a été élaboré après des entretiens approfondis avec les clubs et sur la base des conclusions des bureaux d'études Twenty-First Group et Hypercube. La Jupiler Pro League et la nouvelle Deuxième Division compteront 16 clubs à partir de la saison 2023-2024. Les deux compétitions s'achèveront par des play-offs renforcés qui garantiront le suspense et la qualité de la compétition.

Formule de compétition

À partir de la saison 2023-2024, la Jupiler Pro League et la Deuxième Division compteront 16 clubs. La Jupiler Pro League sera composée d’une compétition régulière de 30 journées, qui sera suivie de play-offs. Le Champions Play-off sera constitué des 6 premières équipes, lesquelles se disputeront le titre. Le Europe Play-off se composera des clubs classés de la 7ème à la 12ème place. Le vainqueur de ce play-off affrontera le 4ème du Champions Play-off pour le dernier ticket européen. Les clubs classés de la 13ème à la 16ème place s'affronteront pour le maintien. Les équipes qui termineront à la dernière et l’avant-dernière place de cette compétition descendront directement en Deuxième Division, alors que l'équipe qui terminera à la deuxième place disputera un match de barrage contre le vainqueur des play-offs de Deuxième Division. La mobilité entre la Jupiler Pro League et la Deuxième Division sera ainsi accrue. Dans les Champions et Europe Play-offs, les points de la compétition régulière seront divisés par deux avant le début. Dans le play-off pour le maintien, les points ne seront pas divisés.

La Deuxième Division sera composée de 16 équipes, dont un certain nombre d’équipes U23. Elle débutera par une compétition régulière de 30 journées. Les deux équipes les mieux classées à l’issue de la compétition régulière seront directement promues en Jupiler Pro League. Les clubs classés de la 3ème à la 6ème place disputeront des play-offs selon un système à élimination directe. Le vainqueur se qualifiera pour un match de barrage contre le deuxième du play-off trois de Jupiler Pro League.

Intégration des équipes U23

Les équipes U23 sont considérées comme des clubs normaux et peuvent donc être reléguées et promues, à condition qu'elles jouent toujours une série inférieure à celle de leur club parent. Les équipes U23 ne peuvent pas être promues en Jupiler Pro League ni participer aux play-offs de la Deuxième Division. Si une équipe U23 termine dans les six premiers, cette équipe sera remplacée par le club classique le mieux classé dans le classement général.

L'intégration des équipes U23 a été approuvée pour une période de 2 saisons. En mars 2023, une évaluation de l'intégration sera organisée, ainsi qu'une évaluation plus large des modalités du plan global.

Nos clubs assumeront leur responsabilité sociale et investiront 3 % de leurs revenus dans la formation des jeunes, le football féminin ou le handifoot et le fonctionnement community.Lorin Parys

Football First va au-delà de la formule de compétition et veut faire en sorte que le football belge dans son ensemble soit prêt pour les défis de demain. C’est pour cette raison que les conditions de licence actuelles sont renforcées. L'objectif est de permettre aux clubs de mener une politique financière saine et de renforcer le fonctionnement qualitatif des clubs.

Ainsi, les clubs seront tenus d'avoir des fonds propres positifs et de ne pas dépenser plus de 70 % de leurs revenus pour le noyau et le staff sportif ("Squad Spend Ratio") sur une période de cinq ans. Les sanctions sont des pertes de points ou, dans le cas du Squad Spend Ratio, cela peut également signifier une réduction du nombre de joueurs pouvant être inclus dans le noyau sportif.

Des administrateurs indépendants

Les clubs devront également satisfaire aux conditions de licence en termes d'infrastructure et d'obligations dans les domaines de la formation des jeunes, de la corporate governance et du fonctionnement community. « Nos clubs assumeront leur responsabilité sociale et investiront 3 % de leurs revenus dans la formation des jeunes, le football féminin ou le handifoot et le fonctionnement community. La Pro League met également en place un institut de formation en collaboration avec l'Université d'Anvers. La Pro League University renforcera continuellement le management de nos clubs », déclare Lorin Parys.

L'Assemblée Générale a également approuvé les propositions relatives à la gouvernance moderne incluses dans le plan global. Le Conseil d'Administration est réduit de neuf à six administrateurs, dont deux indépendants. Il y aura des objectifs en matière de diversité ainsi qu'un certain nombre de codes de conduite et d'accords afin d’éviter les conflits d'intérêts.

  • EA Sports
  • Konami
  • Bwin
  • Eleven Sports
  • Jupiler
  • Panini