La Pro League et ses clubs préfèrent souffler des bulles que de la fumée

Le 31 mai, lors de la Journée mondiale sans tabac, des centaines d'enfants soufflent à nouveau des bulles dans des endroits qu'ils aimeraient voir sans cigarettes ou produits du tabac. Sous le slogan “Je préfère souffler des bulles que de la fumée”, ils font campagne pour davantage de lieux sans tabac. En 2022, le mouvement Générations sans Tabac se concentrera sur les terrains de sport avec son action annuelle de soufflage de bulles, dont le coup d'envoi sera donné dans les stades sans tabac du Club Brugge et du Standard de Liège.

La campagne de cette année demande aux clubs sportifs de rendre leurs terrains totalement sans tabac. Le football professionnel a déjà montré que l'on pouvait parfaitement bannir le tabac du sport. Depuis 2021, il est interdit de fumer dans tous les stades de la Pro League. Le monde du football, en collaboration avec Générations sans Tabac, s'est engagé à lancer un appel à tous les clubs sportifs afin de suivre cet exemple. 

Trois footballeurs professionnels lancent personnellement cet appel à rendre tous les terrains de sport sans tabac. Tessa Wullaert des Red Flames, Brandon Mechele du Club Brugge et Laurent Henkinet du Standard de Liège s'adressent directement aux dirigeants de tous les clubs sportifs, aux parents, aux bénévoles et aussi aux supporters et leur demandent de donner le bon exemple.  

Les enfants et les jeunes imitent en effet les comportements. Y compris celui de fumer. “Les clubs sportifs favorisent le bien-être et la santé de leurs membres. C'est pourquoi ils doivent absolument donner le bon exemple et faire en sorte que leur terrain soit sans tabac”, déclare le défenseur Brandon Mechele.

Ce faisant, ils empêchent leurs membres de commencer à fumer, avec les conséquences néfastes que l'on connaît et que Tessa Wullaert décrit bien : “Fumer est une agression envers votre corps, cela perturbe l'apport d'oxygène aux poumons, aux muscles et au cœur. Fumer n'est pas seulement mauvais pour la santé,  cela empêche les athlètes de donner le meilleur d'eux-mêmes, en limitant leurs capacités”. 

Laurent Henkinet est également conscient que le comportement tabagique est copié par les jeunes : “Quand on est jeune, on est facilement influencé, que ce soit à l'école, dans la rue ou par ce que l'on voit à la télévision, dans des clips ou dans son club de sport”. Il estime lui aussi qu'il est important que les clubs de sport soient non-fumeurs.

Depuis le lancement du mouvement Générations sans Tabac, plus de 200 infrastructures sportives ont pris cette mesure pour protéger leurs membres des effets du tabagisme passif et de la tentation de commencer à fumer.

Les stars du football peuvent jouer un rôle exemplaire pour la génération que nous voulons voir grandir sans tabac.Sophie Adam de Générations sans Tabac

Sophie Adam, porte-parole de Générations sans Tabac, se réjouit que, après la Pro League, les trois sportifs de haut niveau aient rejoint l'initiative : “Les stars du football peuvent jouer un rôle exemplaire pour la génération que nous voulons voir grandir sans tabac. Nous espérons que les clubs de sport s'inspireront de leur message et rendront leurs terrains sans tabac !”

En rendant leurs terrains de sport sans tabac, les clubs de sport préviennent que les enfants et les jeunes cessent de considérer le tabagisme comme quelque chose de banal mais le voient plutôt comme une dépendance mortelle. Pour aider les clubs de sport, Générations sans Tabac met à leur disposition un kit de démarrage avec des outils et conseils pratiques pour rendre leurs sites sans tabac.

Chaque club peut télécharger gratuitement son kit de démarrage.

  • EA Sports
  • Konami
  • Bwin
  • Eleven Sports
  • Jupiler
  • Panini