Stathursday: les stars des Champions' Play-offs

Chaque jeudi, dans notre rubrique "Stathursday", nous zoomons sur des statistiques passionnantes fournies par notre datapartner Stats Perform. Cette semaine, avec les data de certains des protagonistes, nous nous penchons sur les deux affiches des Champions' Play-offs : R. Antwerp FC - R. Union Saint-Gilloise et RSC Anderlecht - Club Brugge.

Après à peine une journée des Champions' Play-offs, nous pouvons déjà conclure que la lutte pour le titre se résumera à 2 équipes. Bien que beaucoup de choses peuvent encore se passer au cours des cinq prochains matchs. À commencer par dimanche par exemple, où la deuxième journée de la lutte finale aura lieu. À 13h30, le leader, la R. Union SG, se rendra chez le matricule 1, soit un duel entre les deux meilleurs buteurs de la Jupiler Pro League. Quelques heures plus tard, le topper entre le Club Brugge, champion en titre, et le RSC Anderlecht, recordman des titres, suivra.

Dimanche, le Bosuil sera le théâtre d'une rencontre d'une autre époque entre le matricule 1 et le matricule 10, mais aussi d'une confrontation intéressante entre les deux meilleurs buteurs de Jupiler Pro League : Deniz Undav et Michael Frey.

Grâce à ses 25 buts, l'attaquant de poche allemand de la R. Union Saint-Gilloise porte le logo du Taureau d'Or dans le dos. Undav se révèle être d'une efficacité redoutable, puisqu'il a réussi à inscrire 25 buts sur les 20,44 buts attendus (xG). Cela signifie un overscore de 4,56 buts, seuls quatre joueurs en 1A font mieux. L'écart aurait pu être encore plus important, car personne n'a touché les montants plus qu'Undav (5 fois).

Parmi le quatuor le plus efficace, on retrouve aussi Frey, qui, avec 22 buts, est sur les talons d'Undav dans le classement des meilleurs buteurs. Selon les statistiques xG de StatsPerform, l'attaquant suisse a marqué 4,79 buts de plus qu'attendu. Il a commencé la saison en boulet de canon pour le Great Old, en inscrivant cinq buts à Sclessin. Le dernier joueur à avoir réalisé cette prouesse était Wesley Sonck, il y a vingt ans. L'ex-Diable rouge avait inscrit 6 buts pour le KRC Genk lors de la victoire 9-0 contre le KV Mechelen le 23 novembre 2002. 

Tous deux sont indispensables à leur équipe. Undav a un pied dans 37 buts avec ses 25 buts et 12 assists. La R. Union SG a inscrit 76 goals* au total, ce qui signifie que l'attaquant allemand a été impliqué dans 48,68 % des buts. L'impact de Frey est également très impressionnant. Sur les 55 buts inscrits par le R. Antwerp FC, Frey est impliqué dans 26 d'entre eux, soit un impact de 47,27 %. Seul Youssef Maziz, avec 53,33 %, a eu un impact encore plus considérable pour le RFC Seraing qu'Undav et Frey.

* L'Union a inscrit 81 buts, mais les 5 buts contre son camp ont été retirés pour calculer le score correct de l'impact.

La manière dont les deux buteurs inscrivent leurs buts est cependant complètement différente. Frey n'a jamais marqué depuis l'extérieur des seize mètres cette saison, mais c'est lui qui a marqué le plus souvent de la tête. Le Suisse d'un mètre 90 a fait trembler les filets à sept reprises de la tête. Undav a marqué de toutes les façons possibles : quatre fois de la tête, deux fois de l'extérieur des seize mètres, quatre fois du gauche et 17 fois du droit. Ces statistiques mettent en évidence la polyvalence de l'attaquant bruxellois. 

Frey s'illustre dans la puissance des duels. Avec 182 duels gagnés, il montre pourquoi tout défenseur craint à juste titre de jouer en marquage sur l'attaquant anversois. Il a gagné presque quarante duels de plus qu'Undav (144). L'Allemand effectue plus de sprints que Frey. Avec 581 sprints, seuls 13 joueurs font mieux que la machine à marquer allemande. 

Cette analyse des data démontre clairement que les deux attaquants se déplacent et se comportent différemment sur le terrain. Undav est comme un couteau suisse qui peut être utilisé n'importe où dans la ligne d'attaque, tandis que Frey est plus comparable à un constructeur automobile allemand. Robuste et il réalise ce pour quoi vous l'avez acheté : marquer des buts.

Trois heures plus tard, le topper entre les Blauw en Zwart et les Mauve et Blanc débutera au Lotto Park. Plus que jamais, les deux équipes comptent sur un jeune Belge pour prendre les trois points. Au Club Brugge, Charles de Ketelaere se prépare à une carrière du top en Europe, tandis qu'au RSC Anderlecht, Yari Verschaeren démontre lui aussi son potentiel. 

Les jeunes joueurs clés

Dans les data de StatsPerform, on remarque directement que de Ketelaere réalise une solide saison. Avec 14 buts par rapport à un chiffre xG de 12,33 buts, le produit du Club NXT montre qu'il est non seulement porté vers l'offensive mais qu'il est aussi efficace. L'efficacité semble toutefois être un point de travail pour le ketje bruxellois. Des 9,64 buts attendus (xG), Verschaeren n'en a converti que 7, soit 2,64 de moins qu'attendu. On constate un résultat similaire avec les expected assists (xA). Alors que de Ketelaere totalise 8 assists sur 7,47 expected assists, Verschaeren a donné 4 assists sur les 5,08 assists attendus. 

Bien évidemment, cela ne dit pas tout sur la qualité de la finition ou du passing. La manière dont leurs coéquipiers exploitent les occasions que leur offrent les deux internationaux a également un impact sur ces statistiques. De plus, ils sont placés dans des positions différentes, ce qui rend la comparaison encore plus difficile. Charles De Ketelaere a joué davantage en première ligne centrale cette saison, tandis que Yari Verschaeren est venu davantage de la droite dans le 4-4-2 tant souhaité par Vincent Kompany. 

Bien que CDK évolue davantage dans le centre du jeu, il a tout de même donné 60 centres de plus que son rival bruxellois. La statistique dans laquelle Verschaeren domine est la précision des passes. Lorsqu'il se trouve dans la moitié de terrain de l'adversaire, 84,97 % de ses passes trouvent un coéquipier. C'est nettement plus élevé que les 72,23 % de De Ketelaere.

Si le talent brugeois peut ajouter la fiabilité de Verschaeren à son jeu, il pourrait devenir de loin le joueur le plus complet du championnat. Verschaeren, par contre, pourrait faire de grands progrès vers le top européen avec l'efficacité de de Ketelaere. Qui, selon vous, accomplira la plus grande carrière ?

Cet article a vu le jour grâce à l'aide de StatsPerform. Notre partenaire exclusif collecte et gère les performance data les plus diverses des matchs de Jupiler Pro League et 1B Pro League. L'accord avec StatsPerform a trois objectifs : un soutien sportif pour nos clubs, une couverture de meilleure qualité sur Eleven Sports et une communication plus forte.

Nos clubs peuvent notamment s'appuyer sur les live tracking data, afin que les entraîneurs puissent faire des ajustements sur la base des data pendant les matchs. En ce qui concerne le volet télévision et communication du partenariat, la Pro League et Eleven se concentrent sur la création de valeur ajoutée pour les supporters. Les data officielles de StatsPerform offrent aux supporters un aperçu unique des prestations de leur club ou joueur préféré.

Vous voulez en savoir plus sur la collaboration avec notre datapartner exclusif ? Jetez un coup d'œil ici.

  • EA Sports
  • Konami
  • Bwin
  • Eleven Sports
  • Jupiler
  • Panini
  • OSM
  • Toro
  • Score! Hero 2
  • Motorola
  • MG