Stathursday : comment le Club Brugge a déchiffré le code bruxellois

© PDV

Chaque jeudi, dans notre rubrique "Stathursday", nous zoomons sur des statistiques passionnantes fournies par notre datapartner Stats Perform. Cette semaine, nous nous sommes penchés sur les data du double duel probablement décisif pour le titre entre la R. Union Saint-Gilloise et le Club Brugge. Comment les Blauw en Zwart ont-t-ils réussi à déchiffrer le code bruxellois ?

Cette semaine, le Club Brugge s'est imposé à deux reprises contre la R. Union Saint-Gilloise. Non seulement les troupes de l'entraîneur Alfred Schreuder ont repris la tête du championnat au club populaire bruxellois, mais les Blauw en Zwart sont désormais clairement en pole position pour un troisième sacre d’affilée de champion de Belgique. Comment le Club Brugge y est-il parvenu ?

Résumé R. Union SG - Club Brugge (08/05/2022):

Ici se trouve du contenu d'un réseau de médias sociaux qui veut écrire ou lire des cookies. Vous n'y avez pas votre autorisation.

Autoriser les cookies des médias sociaux

Les data de Stats Perform nous apprennent que l'Union s'est tiré lui-même une balle dans le pied en premier lieu. Dans les Champions' Play-offs, la machine offensive s'essouffle et les Unionistes manquent d'efficacité. Dans la compétition régulière, le promu a marqué en moyenne 2,15 buts par match, soit le nombre le plus élevé de toutes les équipes. L'Union a fait preuve d'une efficacité redoutable, marquant 7 buts de plus que prévu selon les statistiques xG. Seul le KV Mechelen (+14 buts) a fait mieux dans ce domaine.

Toutefois, lors des Play-offs, l'Union n'a marqué que 0,75 but en moyenne. Les Bruxellois n'ont pas marqué lors de leurs trois derniers duels de Jupiler Pro League. Cela fait au moins huit saisons que l'Union n'a pas connu de panne aussi longue. Sans marquer, on ne peut pas gagner. Un cliché aussi vieux que le football lui-même, mais qui coûte cher aux Unionistes, voire peut-être même un douzième titre historique.

Résumé Club Brugge - R. Union SG (11/05/2022):

Ici se trouve du contenu d'un réseau de médias sociaux qui veut écrire ou lire des cookies. Vous n'y avez pas votre autorisation.

Autoriser les cookies des médias sociaux

Cependant, ce n'est pas le manque d'occasions qui constitue le problème. Selon les statistiques xG de Stats Perform, l'Union aurait dû marquer en moyenne 1,96 buts par match durant les Champions' Play-offs. Cela se situe dans la lignée des chiffres de la compétition régulière (moyenne de 1,94 "buts attendus" par match). Mais durant le tour final, l'Union a marqué 4,82 buts de moins que ce qu'elle aurait dû. 

Un duo offensif qui cale

Le duo d'attaque composé de Deniz Undav et Dante Vanzeir a joué un rôle majeur dans le conte de fées de l'Union, mais n'a pas continué sur sa lancée durant la phase décisive. Chez aucun autre joueur des Champions' Play-offs, la différence entre les "buts attendus" et les buts effectivement marqués n'est aussi importante que chez Undav, qui aurait dû marquer 1,64 buts mais dont le compteur reste bloqué à zéro. En comparaison, dans la compétition régulière, il en a marqué 25, soit presque 5 de plus qu'attendu (xG : 20,38).

À la deuxième place de ces statistiques négatives des play-offs se trouve ... Dante Vanzeir, qui a manqué un penalty important au parc Duden. Le Diable Rouge a un score négatif de 1,33, ce qui souligne l'incapacité à marquer des Unionistes en ce moment.

Le fait que le Club Brugge soit en passe de remporter un dix-huitième titre n'est pas seulement dû à l'échec de l'Union. Les Blauw en Zwart ont presté à un niveau constant durant toute la saison, ce qui constitue une belle performance. À titre d'illustration : le Club Brugge a fait trembler les filets lors de 35 de ses 38 matchs cette saison, plus souvent que toute autre équipe de Jupiler Pro League. De plus, les Brugeois sont déjà invaincus depuis 12 matchs, égalant ainsi le record.

La différence entre la R. Union SG et le Club Brugge dans leurs confrontations directes était minime, comme le montre la "live win probability", une statistique de Stats Perform qui calcule qui devait l'emporter sur la base de toutes sortes de données. Tant dans au parc Duden (51 % - 49 %) qu'au Jan Breydelstadion (54 % - 46 %), cette statistique a tourné autour de l'équilibre.

Un Simon rassurant

Alors où se trouvait la différence dans ce double duel ? Outre les attaquants prodigues de la R. Union SG, les data pointent dans la direction de Simon Mignolet. Le gardien du Club Brugge a réalisé cinq arrêts tant à domicile qu'à l'extérieur, ce qui est deux fois plus que le leader du classement des clean sheets, Anthony Moris de l'Union. La moyenne de Mignolet cette saison est de 2,3 arrêts par match. Il est donc solide comme un roc lors de la phase finale de la compétition.

Lors des Champions' Play-offs, Mignolet n'a pas encore pris un seul but. Le Club Brugge n'a plus encaissé de but depuis déjà 521 minutes. Cela constitue une énorme différence avec la phase classique, dans laquelle les Brugeois encaissaient au moins un but lors de chaque match.

Et autre chose : lorsque le Club Brugge inscrit le but d'ouverture, il n'a pas encore perdu de match. Le bilan est en effet de 10 victoires et 4 matchs nuls. Une équipe qui encaisse très peu de buts et qui est capable de produire de telles statistiques est en effet proche du titre.

Cet article a vu le jour grâce à l'aide de StatsPerform. Notre partenaire exclusif collecte et gère les performance data les plus diverses des matchs de Jupiler Pro League et 1B Pro League. L'accord avec StatsPerform a trois objectifs : un soutien sportif pour nos clubs, une couverture de meilleure qualité sur Eleven Sports et une communication plus forte.

Nos clubs peuvent notamment s'appuyer sur les live tracking data, afin que les entraîneurs puissent faire des ajustements sur la base des data pendant les matchs. En ce qui concerne le volet télévision et communication du partenariat, la Pro League et Eleven se concentrent sur la création de valeur ajoutée pour les supporters. Les data officielles de StatsPerform offrent aux supporters un aperçu unique des prestations de leur club ou joueur préféré.

Vous voulez en savoir plus sur la collaboration avec notre datapartner exclusif ? Jetez un coup d'œil ici.

  • EA Sports
  • Konami
  • Bwin
  • Eleven Sports
  • Jupiler
  • Panini
  • OSM
  • Toro
  • Score! Hero 2
  • Motorola
  • MG