Stathursday : le Stats XI des play-offs

© NVE

Chaque jeudi, dans la rubrique "Stathursday", nous zoomons sur des statistiques passionnantes fournies par notre datapartner. Afin de mettre un point final à la saison 2021-2022, nous revenons à nouveau sur son dénouement passionnant. Sur la base des data de StatsPerform, nous avons composé le meilleur 11 à partir de leurs performances lors des Champions’ et Europe Play-offs.

Le Club Brugge, qui a été sacré champion, a remporté le duel très disputé face à la R. Union Saint-Gilloise et a ainsi pu célébrer son dix-huitième titre de champion. Les Blauw en Zwart ont en effet réalisé de solides Champions’ Play-offs, au cours desquels ils ont battu deux fois de suite le surprenant promu bruxellois. Il faut rendre à César ce qui est à César : la formule d'Alfred Schreuder a fonctionné. C'est pour cette raison que nous alignons notre meilleur 11 des play-offs dans sa formation de préférence : le 3-5-2.

L'homme phare des Champions’ Play-offs : Simon Mignolet (33). Le gardien a permis au Club Brugge de traverser les moments les plus pénibles. Selon l'algorithme xG de Stats Perform, "Big Si" aurait dû encaisser 8 buts lors des six matchs de play-off, mais seul Michael Frey (R. Antwerp FC) a réussi à le battre. L'impact de Mignolet, qui a réalisé 24 arrêts, soit 6 par match dans les play-offs, a donc été énorme. Avec un pourcentage d'arrêts de 96 %, il se trouve loin devant les autres gardiens. 

À titre de comparaison : durant la compétition régulière, le gardien des Blauw & Zwart avait réalisé en moyenne 2,15 arrêts par match et son pourcentage d'arrêts affichait 67 %. Mignolet a donc atteint son meilleur niveau pendant la période la plus cruciale de la saison.

Devant Mignolet, nous alignons un trio défensif qui serait difficile à déjouer en Jupiler Pro League. Le R. Antwerp FC n'a pas atteint le résultat escompté lors des Champions’ Play-offs, mais Ritchie De Laet (33) a presté à un niveau plus que correct. Le défenseur expérimenté se distingue surtout par une statistique : lors de ses quatre derniers duels, les huit tacles effectués par De Laet ont permis à l’Antwerp de reprendre la possession du ballon. Tacler à 100 %, personne d’autre n’a atteint ce chiffre. Durant la compétition régulière, Dorian Dessoleil a effectué 18 tacles réussis contre 3 ratés, soit un total de 5 sur 6. 

Cette statistique montre la performance exceptionnelle de De Laet pendant les Playoffs. Avec encore 20 récupérations et 5 interceptions, le chouchou du Bosuil a démontré qu'il était toujours le patron de l'arrière-garde anversoise. Dans cette défense, le défenseur du RAFC est accompagné de deux footballeurs forts de la tête et solides dans les duels : Christian Burgess (30) et Michael Ngadeu (31). 

L'Anglais a été le roc de la R. Union SG lors des Champions’ Play-offs. Les statistiques de Burgess affichent 13 tacles (seul Stefan Knezevic, avec 17 tacles, a fait mieux), 35 récupérations de balle (seul Wesley Hoedt a fait mieux avec 36 récupérations) et 11 “headed clearances”. Dans cette dernière statistique, il domine le classement. Sur les 13 tacles effectués, 10 ont permis à l’Union de reprendre la possession du ballon. Seul De Laet compte un taux de réussite plus élevé.

Ngadeu a manqué de peu une sélection dans le XI idéal de la compétition régulière, mais il mérite sa place dans cette équipe. Après le Club Brugge (2 buts encaissés), le KAA Gent (5) a été l'équipe la moins passée des play-offs et le défenseur camerounais y est pour beaucoup. Après Burgess (11 headed clearances), il est le joueur à avoir dégagé le plus de ballons de la tête (9). Aucun autre défenseur n'a marqué plus de buts (3) et bloqué plus de tentatives de l'adversaire (9). Avec 32 récupérations de balle, Ngadeu est également installé dans le top 5.

En tant que joker, nous plaçons sur le banc Stefan Knezevic (25), qui a effectué 17 tacles et gagné 39 duels dans les Europe Play-offs. Dans les deux statistiques, personne n'a fait mieux que le défenseur central du Sporting Charleroi. Knezevic aurait pu se retrouver dans ce "Stats XI", mais les Carolos ont encaissé 12 buts. C'est le nombre le plus élevé de toutes les équipes des play-offs. La préférence se porte donc sur Ngadeu.

Il n’apparaissait pas dans le "Stats XI" de la compétition régulière, mais Alessio Castro-Montes (25) mérite désormais sa place dans notre onze idéal. Deux assists, 27 récupérations et 64,7 km en six matchs : des statistiques qui témoignent de la polyvalence du Belge d’origine espagnole. Après Sam Vines (R. Antwerp FC), personne n'a couru plus à haute intensité (> 24 km/h) que Castro-Montes, soit 6,7 kilomètres ou un peu plus de 10 % de la distance parcourue. Le flanc droit de 25 ans constitue ainsi le turbo idéal pour le 3-5-2.

Sur le flanc gauche, les data de Stats Perform nous incitent à regarder vers Gerardo Arteaga (23) pour sa capacité de course et de dribble. Le Mexicain du KRC Genk a passé son adversaire direct à 6 reprises durant les play-offs. Ses actions ont abouti à quatre occasions. Parmi les joueurs de flanc, seul Joris Kayembe (7) a réussi plus de dribbles et seul Sergio Gómez (6) a créé plus d'occasions. L'infatigable Mexicain a également effectué 104 sprints, juste moins que Nurio Fortuna et Sam Vines.

Au milieu de terrain, l'éclosion de Marco Kana (19) pendant les play-offs a été remarquable. Le produit de Neerpede s'est avéré être un gage de stabilité, puisque 89,59 % de ses passes ont trouvé preneur. Dans la moitié de terrain adverse, sa précision n’a pas souffert, avec la plus grande passing accuracy de tous les joueurs (85,6 %). Kana a également tenu son rang sur le plan défensif, interceptant le ballon à 8 reprises et récupérant le cuir dans les pieds de son adversaire à 33 reprises. Des statistiques impressionnantes qui lui valent une place dans le Stats XI des Play-offs.

Rob Schoofs (28) a réalisé une saison fantastique avec le KV Mechelen et n'a pas ralenti la cadence lors des Europe Play-offs. Personne n'a produit plus d'occasions (11) que le Limbourgeois. Il est compliqué de récupérer le ballon dans les pieds de Schoofs, comme en témoignent les 10 fautes subies. Seuls deux joueurs ont provoqué plus de fautes. Le milieu central a délivré un assist et s'est également montré précis dans ses passes avec un taux de réussite de 82,82 %.

Avec derrière lui les précis Kana et Schoofs, Charles De Ketelaere (21) reçoit toute la liberté dont il a besoin offensivement. Le " Youngster de l’année" a confirmé son grand talent lors de la saison 2021-2022. Nous avions déjà souligné son efficacité dans un #stathursday précédent mais les statistiques de course et de dribble de CDK figurent également parmi les meilleures de la Jupiler Pro League. Il a réussi à dribbler son adversaire à dix reprises. Personne n'a fait mieux que le Brugeois. Avec 7 occasions créées, il est aussi l'un des meilleurs élèves de la classe dans ce domaine.

Le jeune Brugeois devient également de plus en plus fort dans les duels. À pas moins de 15 reprises, ses adversaires ont commis une faute pour arrêter De Ketelaere. Il a également remporté 51 duels lors des play-offs. Dans ces deux statistiques, personne n’est devant lui.

L’avant-garde de ce onze idéal est porté par un duo surprenant, qui s'est illustré lors des play-offs. Francis Amuzu (22) a peut-être été sur le banc plus souvent que ce qu’il le voulait durant la compétition régulière, mais il est sorti de l’ombre à la fin de la saison avec 4 buts. “Ciske” a été le seul joueur à réaliser un hattrick lors des play-offs. Le virevoltant attaquant du RSC Anderlecht est un fléau pour ses adversaires. Il a dribblé ses adversaires à 7 reprises et a amené le ballon avec succès devant le but sept fois également. Avec 88 sprints, Amuzu a également pesé sur les défenses adverses. 

Avec Amuzu comme attaquant libre et Vakoun Issouf Bayo (25) en pointe, cela promet du travail de nombreux gardiens. L'Ivoirien du Sporting Charleroi s'est montré très efficace lors des Europe Play-offs. De 3,04 buts attendus (xG), l'Ivoirien en a marqué 4. Il a également délivré 1 assist. Bayo dispose aussi d’une grande puissance dans les duels, puisqu'il a remporté 19 duels aériens. Seuls deux attaquants ont fait mieux : Darko Lemajic (34) - qui a été préféré à Bayo au KAA Gent - et Paul Onuachu (21). L'attaquant des Carolos a également réalisé 109 sprints, le plus grand nombre de tous les attaquants après Christian Kouamé (165).

Cet article a vu le jour grâce à l'aide de StatsPerform. Notre partenaire exclusif collecte et gère les performance data les plus diverses des matchs de Jupiler Pro League et 1B Pro League. L'accord avec StatsPerform a trois objectifs : un soutien sportif pour nos clubs, une couverture de meilleure qualité sur Eleven Sports et une communication plus forte.

Nos clubs peuvent notamment s'appuyer sur les live tracking data, afin que les entraîneurs puissent faire des ajustements sur la base des data pendant les matchs. En ce qui concerne le volet télévision et communication du partenariat, la Pro League et Eleven se concentrent sur la création de valeur ajoutée pour les supporters. Les data officielles de StatsPerform offrent aux supporters un aperçu unique des prestations de leur club ou joueur préféré.

Vous voulez en savoir plus sur la collaboration avec notre datapartner exclusif ? Jetez un coup d'œil ici.

  • EA Sports
  • Konami
  • Bwin
  • Eleven Sports
  • Jupiler
  • Panini