Stathursday : le 'Tiki-Tariki' du KAA Gent

© Orange Pictures

Chaque jeudi dans la rubrique « Stathursday », nous zoomons sur des statistiques passionnantes fournies par notre datapartner StatsPerform. Cette semaine, nous faisons une halte à Gand, où Tarik Tissoudali s’est illustré au cours de ces dernières semaines. Il ressort des data que le KAA Gent est très dépendant de l'attaquant marocain.

Cette saison, Tarik Tissoudali est l’homme fort des Buffalos d’Hein Vanhaezebrouck. Avec 14 buts et 3 assists en 25 matchs, le footballeur formé dans les rues d'Amsterdam est l'un des joueurs les plus offensifs de la Jupiler Pro League. Selon les statistiques de StatsPerform, il a un pied dans 39 % des buts. Seuls 7 joueurs de 1A ont marqué davantage leur équipe de leur empreinte sur le plan offensif.

Avec ou sans : un monde de différence

Son importance pour les Buffalos se remarque surtout dans les stats du KAA Gent lorsque Tissoudali ne figure pas dans le onze de base. Cela s'est produit à huit reprises cette saison : il est monté en cours de match à quatre reprises et il a été absent à quatre autres reprises en raison de la CAN. Durant ces huit rencontres, le KAA Gent n'en a remporté qu'une seule, soit un pourcentage de victoire de 12,5 %. Les 21 matchs de championnat avec Tissoudali au coup d’envoi ont donné lieu à 13 victoires, soit un pourcentage de victoire de 61,9 %. Une différence énorme.

La même constatation peut être faite pour le nombre de buts marqués. Le KAA Gent a marqué en moyenne 0,9 but lors des huit matchs où Tissoudali n'était pas titulaire. Avec l'attaquant dans le onze de départ, le nombre de buts gantois passe à une moyenne de 1,8 par match. Le double donc. Pas illogique en soi, puisque l’ailier occupe la sixième place dans le classement des meilleurs buteurs. Avec Tissoudali comme titulaire, le KAA Gent délivre en moyenne 1,2 tirs de plus par match.

On l’accuse parfois de gaspiller les occasions, mais est-ce vraiment le cas ? Selon les xG-data de StatsPerform, il a marqué 2,59 buts de plus que ce qui était attendu. Selon cette statistique, il est le neuvième joueur le plus efficace de Jupiler Pro League. Pourtant, en termes de chiffres, Tissoudali n'a pas marqué plus qu'auparavant.

Au K. Beerschot V.A., lors de la saison 2020-2021, il a marqué en moyenne 0,68 fois par match, tout comme cette saison. C'est plus que les 0,57 buts par match qu'il a inscrits la saison dernière durant la seconde partie de saison au KAA Gent. Cela démontre qu'il avait besoin d'une période d'adaptation. Il est toutefois compliqué de comparer différentes saisons. Par exemple, le Beerschot d’Hernan Losada pratiquait un football très offensif.

Tarik Tissoudali n'est pas seulement un buteur, mais aussi un joueur explosif qui aime être en mouvement. StatsPerform a enregistré qu'il avait une moyenne de 17 sprints par match cette saison. Et le rapport entre le nombre de kilomètres effectués et ceux effectués à haute intensité est également supérieur à la moyenne. L'attaquant du KAA Gent court à une moyenne de 11,38 % à haute intensité (plus de 24 kilomètres par heure) alors que la moyenne en championnat s’élève à 9,15 %.

Tissoudali tente aussi régulièrement de dribbler son adversaire. Cette saison, il a tenté cela à 96 reprises, soit une moyenne de 3,84 tentatives par match. Cela place le Marocain à la huitième place de Jupiler Pro League, mais seuls 38 de ces dribbles ont été réussis (moyenne de 1,52 par match). Soit un ratio de dribbles réussis de seulement 39,58 %. Tissoudali n’occupe que la 120ème place dans cette statistique selon StatsPerform.

Cela n'est pas non plus illogique. En tant qu'attaquant, le Marocain prend plus de risques dans son jeu qu'un milieu de terrain ou un défenseur, qui a donc un ratio plus élevé. Comparé à d'autres spécialistes des dribbles, comme Loïc Lapoussin (R. Union SG/48,57 %), Rabbi Matondo (Cercle Brugge/38,18 %) et Faïz Selemani (KV Kortrijk/32,32 %), le score de Tissoudali se situe dans la moyenne.

Pourtant, il utilise ses compétences de dribbles bien mieux que la saison dernière au K. Beerschot V.A., où il tentait en moyenne 2,3 dribbles par match et en réussissait 38,6 %. Au KAA Gent, Tissoudali tente plus souvent de dribbler son adversaire et parvient également plus souvent à dribbler son adversaire. Le football de rue est dans son ADN, mais Tissoudali y associe désormais l'efficacité. Une formule qui a également réussi à Mbark Boussoufa.

Cet article a vu le jour grâce à l'aide de StatsPerform. Notre partenaire exclusif collecte et gère les performance data les plus diverses des matchs de Jupiler Pro League et 1B Pro League. L'accord avec StatsPerform a trois objectifs : un soutien sportif pour nos clubs, une couverture de meilleure qualité sur Eleven Sports et une communication plus forte.

Nos clubs peuvent notamment s'appuyer sur les live tracking data, afin que les entraîneurs puissent faire des ajustements sur la base des data pendant les matchs. En ce qui concerne le volet télévision et communication du partenariat, la Pro League et Eleven se concentrent sur la création de valeur ajoutée pour les supporters. Les data officielles de StatsPerform offrent aux supporters un aperçu unique des prestations de leur club ou joueur préféré.

Vous voulez en savoir plus sur la collaboration avec notre datapartner exclusif ? Jetez un coup d'œil ici.

Précédemment présenté dans la série "Stathursday" : 

  • EA Sports
  • Konami
  • Bwin
  • Eleven Sports
  • Jupiler
  • Panini