Stathursday : les joueurs de Challenger Pro League à tenir à l'œil

Lors de la saison 2022-2023, nous poursuivons chaque jeudi avec "Stathursday", la rubrique hebdomadaire dans laquelle nous mettons en évidence des statistiques passionnantes sur les joueurs et les équipes. À l'approche de la première journée de Challenger Pro League, nous ne pouvons nous empêcher de lui consacrer cette édition. Nous vous présentons ainsi quelques nouveaux transfuges à tenir à l'œil.

Un nouveau nom, une nouvelle formule de compétition, quelques nouvelles équipes et beaucoup de nouveaux visages. La Challenger Pro League - l'ancienne 1B - promet d'être une compétition passionnante cette saison. Non seulement la lutte pour la promotion est complètement ouverte, sans favori clair, mais les espoirs du Club Brugge, du RSC Anderlecht, du KRC Genk et du Standard de Liège pourront également se mesurer à des joueurs confirmés. 

Ancien meilleur buteur

Pour vous préparer à la nouvelle saison, nous avons examiné à la loupe certains transferts et nouveaux transfuges en Challenger Pro League. Nous commençons par la Chaussée du Lisp. Le Lierse K a été très actif sur le marché des transferts, en attirant un certain nombre de joueurs avec une certaine expérience de la Jupiler Pro League. L'ailier rapide Serge Tabekou et le défenseur talentueux Daan Vekemans ont signé un contrat avec les Pallieters.

Mais le nom le plus frappant de l'effectif du Lierse est probablement Leonardo Rocha, une ancienne connaissance de Challenger Pro League. Lors de la saison 2018-19, l'attaquant portugais a marqué presque la moitié des buts du Lommel SK, alors nouveau promu (16 buts). Cela lui a valu le titre de meilleur attaquant et un transfert à la KAS Eupen, mais, dans les Cantons de l’Est, il n’a pas su montrer son meilleur niveau. 

Entre-temps, l'attaquant de 25 ans a sorti la tête de l’eau lors de son prêt au RWDM. Durant la saison 2020-21, Leonardo Rocha a inscrit 7 buts en seulement 13 matchs. Le Lierse K attend des statistiques similaires de la part du Portugais.

Le RWDM est passé tout près de la promotion en Jupiler Pro League l'année dernière. Une occasion manquée pour le club bruxellois. Dans l’intervalle, les Molenbeekois ont vu leur plaque tournante Nicolas Rommens partir pour Zulte Waregem, mais ils ont su attirer quelques beaux renforts. Yan Vorogovskiy et Kylian Hazard doivent créer le danger sur le côté gauche, et avec Jonathan Heris il y a de l’expérience supplémentaire en défense. 

Les plus grandes attentes reposent toutefois sur les épaules de l'attaquant Mikaël Biron, acheté au KV Oostende. Le Martiniquais de 24 ans n'a pas joué une seule minute pour les Kustboys, car il a été prêté à l'AS Nancy en Ligue 2 française. Biron, qui a inscrit 7 buts et donné 3 assists la saison dernière, s'est montré être un attaquant remuant. Il a tiré 26 fois après un “carry”. Personne n’a fait cela plus souvent en Ligue 2. De plus, seul Rhys Healey (106) du champion Toulouse a tenté plus de tirs que Biron (95). 

L'équipe la plus active sur le marché des transferts jusqu'à présent semble être le SK Beveren. Les ambitieux Waaslandiens ont attiré Sander Coopman, l'expérimenté Everton Luiz et le talentueux gardien Beau Reus. Le premier faisait encore fureur en Jupiler Pro League il y a quelques années. Après de nombreuses blessures, le milieu de terrain fait son retour au SK Beveren.

Expérience brésilienne

Everton Luiz vient du Real Salt Lake en MLS. Le milieu défensif brésilien, avec de l’expérience en Serie A, y évolue depuis 2019. Depuis ses débuts, l'équipe américaine a enregistré un pourcentage de victoire de 46,3 %. Sans lui, ce chiffre chute à seulement 22,2 %, selon Stats Perform. Avec lui dans l’équipe, le Real Salt Lake a obtenu une moyenne de 1,6 points ; sans le Brésilien une moyenne de 1 point. L'impact d'Everton Luiz était donc énorme.

Enfin, Beau Reus n'a lui pas volé son nom. Avec ses 1,98 mètres, le gardien néerlandais a signé de très solides prestations la saison dernière avec Jong AZ. En Eerste Divisie, il n'a encaissé que 17 buts en 17 matchs. Pas mal pour une équipe qui se trouvait dans le bas du classement. Reus a gardé le zéro à quatre reprises et avait un pourcentage d'arrêts de 76,4 %. Seuls deux autres gardiens de cette compétition ont sauvé plus de buts que le jeune gardien de 20 ans.

Le K. Beerschot V.A. voudra lui immédiatement retrouver la Jupiler Pro League après la relégation de la saison dernière. Cela se remarque également dans la politique de transfert. Le club anversois a recruté Léo Seydoux et des jeunes Belges comme Thibaud Verlinden, Andi Koshi et Robbe Quirynen. Mais le renfort le plus marquant s'appelle Hervé Matthys, un défenseur avec de l’expérience en Eredivisie.

Le Belge, qui a fait ses classes au Club Brugge et au RSC Anderlecht, a disputé 141 matchs en Eredivisie et en Eerste Divisie néerlandaise au cours des cinq dernières années. Dans 132 de ces matchs, il a joué l'intégralité des 90 minutes. La saison dernière, seuls trois joueurs ont donné plus de passes en Eerste Divisie néerlandaise que le défenseur de 26 ans. Parmi ces passes, 85 % sont arrivées à bon port. C'est ce que l’on appelle la précision. 

La nouveauté en Challenger Pro League est l’ajout du Club NXT, de Jong Genk, du RSCA Futures et du SL16 FC, les équipes espoirs du Club Brugge, du KRC Genk, du RSC Anderlecht et du Standard de Liège respectivement. Il existe toutefois des règles spécifiques liées à cette intégration. Les autres équipes U23 évolueront dans les séries nationales amateurs. Cette intégration s'inscrit dans la stratégie visant à mieux développer les talents.

Big in Japan

Certains clubs en font bon usage afin d’attirer de jeunes talents et de les laisser se développer en Challenger Pro League. Le Club NXT, par exemple, a acheté le talent japonais Shion Homma. Le milieu offensif de 22 ans arrive de la deuxième division japonaise, où il a inscrit 5 buts et donné 6 assists en 26 matchs la saison dernière. Homma se distingue surtout par son style de jeu attrayant. Seuls deux joueurs ont tenté plus de dribbles que Shion Homma (72) en J2 League en 2022.

Un autre nouveau venu en Challenger Pro League est le FCV Dender EH. Le promu veut se maintenir. Pour cela, le club de Flandre orientale compte sur une vieille connaissance Nicolas Rajsel, qui, dans un passé récent, a réalisé de bonnes performances avec la R. Union SG en Challenger Pro League en inscrivant 20 buts en deux saisons. Il a également tenté sa chance au KV Oostende en Jupiler Pro League, mais une blessure ne lui a pas permis d’atteindre son meilleur niveau. Retrouvera-t-il son niveau d’antan au FCV Dender EH ?

Cet article a vu le jour grâce à l'aide de StatsPerform. Notre partenaire exclusif collecte et gère les performance data les plus diverses des matchs de Jupiler Pro League et 1B Pro League. L'accord avec StatsPerform a trois objectifs : un soutien sportif pour nos clubs, une couverture de meilleure qualité sur Eleven Sports et une communication plus forte.

Nos clubs peuvent notamment s'appuyer sur les live tracking data, afin que les entraîneurs puissent faire des ajustements sur la base des data pendant les matchs. En ce qui concerne le volet télévision et communication du partenariat, la Pro League et Eleven se concentrent sur la création de valeur ajoutée pour les supporters. Les data officielles de StatsPerform offrent aux supporters un aperçu unique des prestations de leur club ou joueur préféré.

Vous voulez en savoir plus sur la collaboration avec notre datapartner exclusif ? Jetez un coup d'œil ici.

  • EA Sports
  • Konami
  • Bwin
  • Eleven Sports
  • Jupiler
  • Panini