FR
Pro League

La Pro League prend acte de la décision sur la European Super League

La Pro League et tous les autres membres des European Leagues prennent acte de la décision rendue aujourd'hui par la Cour européenne de justice dans le dossier C-333/21 concernant la European Super League.

Comme le souligne l'UEFA dans sa déclaration, la décision de la Cour européenne ne signifie pas l'approbation de la Super League en tant que telle. L'arrêt stipule que la réglementation de l'UEFA et de la FIFA à cet égard pour la période pré-2022 ne sont pas conformes à la réglementation européenne et ne passent pas le test de la transparence, de l'objectivité, de la non-discrimination et de la proportionnalité. La décision concerne donc la réglementation de l'UEFA et de la FIFA et n'est donc pas un laissez-passer pour la Super League. C'est d'ailleurs ce qui est explicitement écrit dans l’arrêt.

Par la voix de son CEO Lorin Parys, la Pro League continue de défendre le principe de la performance sportive comme critère de participation à la compétition.

"La base de notre football, des plus hauts niveaux aux plus bas, est que ce sont les prestations sur le terrain qui déterminent la compétition dans laquelle vous évoluez. Or, la Super League part du principe d’une compétition fermée, où les critères sportifs ne déterminent plus la participation à la compétition. Ces principes sont en contradiction directe avec les fondements mêmes de notre sport", déclare le CEO Lorin Parys. "Nous croyons en des compétitions européennes de clubs ouvertes pour lesquelles les clubs doivent se qualifier chaque année sur la base de leurs performances sur le terrain.

"En fait, la décision de la Cour européenne confirme le principe selon lequel les compétitions européennes doivent être fondées sur la solidarité, la transparence et des critères non discriminatoires. La décision arrive justement au moment même où le football européen fait l'objet de réformes majeures. De par notre rôle d’administrateur au sein des European Leagues, nous sommes déterminés à continuer à défendre nos intérêts au bon niveau et à peser sur les discussions. En effet, toute réforme a un impact sur le calendrier, sur la répartition des fonds, etc. Nous restons attachés à une pyramide du football européen qui cherche à renforcer le football professionnel de clubs à tous les niveaux, qui s'engage en faveur de la solidarité financière à travers les compétitions de l'UEFA et qui veille à l'équilibre entre les compétitions de clubs nationales et européennes."